Séjour reposant, sur une île dont les couleurs font rêver.
Le village du Club Med local s'appelle Turquoise, et le nom n'est pas usurpé : l'eau est d'un bleu turquoise comme j'en ai rarement vu. De plus l'eau est plutôt chaude (environ 30°), et la combinaison isotherme, (3mm) que j'avais apporté n'avait d'intérêt que pour me protéger des coraux de feux que j'aurais pu avoir frôlé en plongée.

L'île

Hélas pas grand chose à en dire. D'après ce qu'on nous a expliqué, Providenciales était une île quasiment déserte avant que les hôtels ne s'y installent. Donc pas de vie ni de culture locale. Et comme les hôtels ont proliféré, il n'y a vraiment pas grand chose à voir sur l'île.

Étant arrivés le Samedi soir tard, nous n'avons pas pu nous inscrire pour la plongée du Dimanche. Et donc nous n'avions rien à faire ce jour là. Après une matinée complète de plage et de farniente, nous avons tout de même voulu nous occuper un peu et nous nous sommes inscrits pour une excursion à la demi-journée. Au programme : l'île aux iguanes, nage avec palmes, et picnic pour manger des lambis sur une plage.
En fait d'île aux iguanes, il s'agit d'une île (Litle Water Cay) où ils ont parqué une dizaine d'iguanes pour les touristes, avec chacun une balise pour ne pas les perdre. La visite dure 5 minutes chrono. Triste.
Ensuite les séances de nage : 2 séances de 15 minutes chacune. Pas passionnant, dans la mesure où ma copine et moi faisons de la plongée sous-marine, et sommes habitués à des fonds marins plus riches que ce qu'on a eu ce jour là.
Reste la salade de lambis que l'on nous a préparé sur place. C'était le seul moment vraiment sympa de l'excursion. Notez que sur Providenciales, il y a une ferme d'élevage des lambis, donc pas de problème de destruction de la faune locale.
Dans l'ensemble une journée agréable tout de même, mais qui est loin de valoir les 80 dollars demandés.


Le village

Sur une île destinée exclusivement aux touristes, il ne faut pas s'attendre à une architecture extraordinaire. De fait, le Club Med s'en tire plutôt pas mal (photo de droite) par rapport à des voisins (au fond de la photo de gauche). Le Club Med a fait des bâtiments pas trop hauts, et les a peints de couleurs pastels dignes des antilles néerlandaises, tout en les cachant un peu dans la verdure.
En plus des palmiers, ils ont agrémenté le décor avec quelques arbres variés, donc 2 magnifiques flamboyants, quelques araucarias et quelques bananiers.

Au centre du village, et juste en face du restaurant, la piscine est très bien agencée. Il est vrai que vu la température de la mer, une piscine pourrait sembler superflue. Mais je dois avouer que juste après le déjeuner, ou en fin de journée, une petite brasse n'est pas désagréable. Au bord de la piscine : d'une part un mini-bassin équipé d'une filet de volley-ball (très sympa); et de l'autre des sortes de canapés, surplombés de dais, qui permettent de passer les heures chaudes de façon très agréables. Une très bonne note donc pour l'aménagement.

Le club de plongée est situé au bout du village, avec son ponton. Cela tombait bien, car, ayant demandé une chambre au calme (pour pouvoir se lever tôt pour la plongée), notre chambre se situait juste à côté du club de plongée. Rien à redire pour l'organisation du club : équipe sympathique et compétente. Un bémol tout de même : la plupart des guides de plongée sont en fait des "conducteurs" : ils se contentent de palmer dans un sens, puis dans l'autre pour revenir au bateau. Mais la responsable du club par contre était une vraie guide, passionnée de biologie et prête à vous montrer les petites bêtes que vous auriez raté sans elle. Merci, C.L.

Quant aux animations, nous n'y avons pas beaucoup participé. Le Club Med colle à sa réputation "Les bronzés", mais avec tout de même une évolution : quand les animateurs voient que vous n'adhérez pas à leur truc, ils vous laissent tranquilles. C'est plutôt bien : chacun peut passer des vacances comme il l'entend.

La plage, la mer

Il faut reconnaître que le Club Med s'installe généralement dans des endroits magnifiques. Et la plage de Grace Bay sur laquelle ils se sont implantés est superbe. Les transats mis à disposition des "GM" (entendez Gentils Membres) vous tendent les bras tout au long de la journée. Avec une eau de cette couleur, c'est un véritable paradis.
Les deux plongées quotidiennes se déroulant le matin, nous avions toute l'après midi pour profiter de cette eau magnifique, de cette lumière extraordinaire et d'une température plus qu'estivale (environ 35° à l'ombre). Cela nous permettait de recharger nos accus après un été assez maussade, et de se préparer en vue de la période d'hiver qui nous attendait après notre retour.

Lors de ce séjour, nous n'avons eu que 2 averses tropicales. Rien de bien gênant. J'avoue qu'avant notre départ, nous avions quelques craintes au sujet des cyclones, dont c'était la période. Mais que nenni. En revanche, les nuages étaient souvent majestueux. Et le résultat au coucher du soleil n'est pas mal non plus.

 

La restauration

Le club Med n'a pas failli à sa réputation : le nourriture y est excellente et abondante. Bien sûr, comme nous sommes proches des États-Unis et des Bahamas, la nourriture y est adaptée : Possibilité de manger hamburgers et pizzas à tous les repas. Mais il est également possible d'y prendre une nourriture plus équilibrée : il y a également du poisson sous plusieurs formes à tous les repas. J'ai d'ailleurs découvert le Tilapia, poisson que je ne connaissais pas. Mariné ou bien à la sauce créole ou cajun, c'est délicieux.

Par contre côté boissons, c'est un peu décevant, et ce également à cause de "l'américanisation" des boissons : pas de jus de fruits frais (apparemment trop cher à fournir pour la formule "All inclusive" du club). Sur le bateau de plongée : eau ou bien sodas (trop) sucrés.
Et pour les cocktails (également compris dans la prestation), il est très difficile d'empêcher les barmen de rajouter des sirops chimiques et très sucrés dans des boissons aussi simples qu'un punch ou une margarita. Dommage.

Le retour par Miami

J'aborde ici le gros point noir de ce séjour : le voyage du retour. En effet on est forcé de transiter par Miami (comme à l'aller). D'ailleurs transiter n'est pas le terme approprié. En effet les États-Unis n'ont pas de système de transit : lorsque vous atterrissez sur le sol américain, vous devez passer toutes les formalités de douane, comme si vous vouliez immigrer aus États-Unis. Et comme les américains sont devenus paranos après le 11 Septembre 2001, ces formalités prennent au minimum deux heures !!!
Second détail : il n'y a ques 2 vols quotidiens de Providenciales vers Miami. En raison de la longueur des formalités, il n'est pas possible de prendre l'avion de l'après-midi, car on ne dispose pas d'assez de temps pour attraper ensuite le vol vers Paris. Donc on doit prendre le vol du matin (réveil à 4h45 !) pour devoir ensuite passer 9 heures d'escale à Miami.

Avec tout ce temps devant nous, nous avons pris l'option d'aller à l'endroit qui nous semblait le plus agréable : South Beach. Désillusion : peut-être en raison du temps assez moyen, la plage si réputée nous a semblé vraiment tarte : plate, toute droite, avec ça et là un poste de surveillance des secouristes. Vraiment pas de quoi sauter en l'air.

Nous ne nous sommes donc pas attardés et nous avons longé le front de mer : le non moins fameux "Ocean drive". Là les avis ont été partagés, mais pour ma part j'avoue avoir beaucoup aimé l'architecture Art Déco des hôtels qui se trouvaient là. Ces hôtels ont d'ailleurs été réhabilités à l'époque de la fameuse série télé américaine, et le résultat est plutôt réussi.

Impressions générales


  • Les bons côtés : un site superbe, un mer très belle, un temps magnifique, de belles plongées, du repos, nourriture irréprochable.
  • Les mauvais côtés : rien à visiter, et le côté américain (l'escale, les boissons trop sucrées).
   

Dans l'ensemble des vacances excellentes, revigorantes et dépaysantes, avec le plein de soleil et de chaleur.




Si vous êtes interessés par les photos subaquatiques que j'ai prises lors de ces vacances, cliquez sur le poisson ci-dessous